Journées Jeunes Chercheurs dans le Bassin minier du Nord Pas-de-Calais

Le 30 septembre et 1er octobre 2021 ont eu lieu les Journées Jeunes Chercheurs dans le Bassin Minier du Nord Pas-de-Calais sur le thème « Croiser les regards, renouveler les approches ». Dans une volonté pluridisciplinaire, le comité d’organisation était composé de trois chercheurs, Noémie Devaux, doctorante au Laboratoire du LACTH à l’école d’architecture de Lille, Camille Mortelette, maître de conférences en géographie, aménagement de espace, et urbanisme à l’université d’Artois, au Laboratoire Discontinuités (LIEN), et Lucas Monsaingeon, doctorant à l’université de Cergy Paris, au Laboratoire LéaV.

Les journées ont accueilli neuf jeunes chercheurs (voir le programme sur ce lien), issus de disciplines différentes : les sciences de l’information et de la communication (laboratoires DeVisu et GERiiCO), d’Art (laboratoire CALHISTE), des sciences politiques (Laboratoire Ceraps), et de l’architecture (laboratoire LACTH et l’université catholique de Louvain). La première journée s’est organisée à l’université d’Arras, afin d’accueillir un large public, notamment des classes de masterants. Elle s’est conclue par le visionnage d’un travail de thèse socio-filmique, mené par Hanane Idihia, doctorante en sociologie (centre Pierre Naville). Celui-ci interrogeait la présence du Louvre-Lens et de la construction d’un hôtel quatre étoiles sur un terrain accueillant des logements sociaux, menacés par ces projets. 

La seconde journée a eu lieu à la Cité des Électriciens, à Bruay-la-Buissière. Aujourd’hui rénovée, cette cité est la plus anciennes du bassin minier du Nord Pas-de-Calais. À la fin de la journée, Lucas Monsaingnon ainsi qu’un guide conférencier ont proposé une visite des lieux, incluant le musée, le coron rénové, et les jardins du site. Celle-ci a permis aux participants d’avoir un rappel historique de l’histoire du charbon dans le Nord et le Pas-de-Calais, mais également de comprendre les décisions de rénovations architecturales des lieux. 

La journée s’est conclue par un désir de tous les participants de renouveler cette expérience, qu’elle soit sous la même forme ou organisée différemment. La présentation de tous ces projets individuels et collectifs a été très stimulante pour la recherche de chacun. Cela a aussi été l’occasion de créer des contacts inter-projet. 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Juliette Le Marquer (9 février 2022). Journées Jeunes Chercheurs dans le Bassin minier du Nord Pas-de-Calais. MémoMines. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rd25


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search