Kaloutch, le “chante-mémoire” de la mine

Kaloutch, alias Jean-Louis Boulanger, se définit comme un mémorien… Il est ainsi persuadé que les chansons-mémoire sont un excellent outil de mise en valeur du patrimoine, une ressource culturelle et touristique. Auteur, compositeur, interprète, il écrit et chante des chansons-mémoire depuis plus de trente ans qui contribuent à sauvegarder le patrimoine culturel des territoires qu’il affectionne, Lille, Arras… le bassin minier.

Sa première chanson-mémoire, créée en 1985, est en effet un hommage à la mine et aux mineurs du Nord et du Pas-de-Calais. Intitulée Ma chanson grisaillante, elle s’inscrit dans le répertoire des chants qui perpétuent la mémoire de l’activité minière sur un territoire.

Cette première chanson de Kaloutch a ouvert le projet “Chante mémoire”, un projet personnel au cours duquel, pendant plusieurs années, il a fouillé la mémoire de la ville de Lille, en animant des ateliers-mémoire, en participant aux Journées du patrimoine et en créant une vingtaine de chansons. Citons notamment Momo de Wazemmes, Mimi pinpin de la Clef et le vieux Lille ou encore Le temps des cabas

Kaloutch est également l’interprète de Brassens, Brel, Ferrat, Ferré


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Stéphane Chaudiron (4 janvier 2022). Kaloutch, le “chante-mémoire” de la mine. MémoMines. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rd24


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search