La voix des femmes berbères

Dans un précédent billet, nous avions évoqué le nom de Félix Mora, un agent recruteur des Houillères qui, face à la pénurie de main d’oeuvre dans les années 1960, a parcouru le Sud du Maroc pour la dernière phase d’embauche de travailleurs étrangers par les Charbonnages du Nord. Entre 1956 et 1977, quelque 78 000 jeunes issus de familles pauvres du Sud du Maroc ont été recrutés par Félix Mora pour aller travailler dans les mines du Nord de la France laissant ainsi au pays leurs épouses, leurs mères, leurs soeurs…

Pour conter leur peine et leur détresse, ces femmes berbères chantent. Aksil Azergui, dont des proches de sa famille ont eux-mêmes été recrutés au début des années 1960 par Félix Mora, s’est intéressé à cette histoire et collecte depuis des années ces chants anonymes, qui sont réunis et présentés dans un recueil intitulé Soleil, tu n’éclaires plus mon coeur, paru aux éditions Crinière Du Loup en 2019.

Pour présenter et contextualiser ce recueil, Aksil Azergui a écrit un Article qui revient sur les critères du recrutement, les conditions d’arrivée dans les mines et les raisons du choix de la région du Rif comme terre d’émigration. L’article permet également de comprendre le traumatisme éprouvé par ces femmes lors des départs massifs des jeunes de la région et introduit cette part de mémoire orale liée à la mine enfin rendu visible :

“À l’écart des oreilles masculines, ces femmes chantent Timnad’in, de très courtes pièces, tristes et mélancoliques, qu’elles improvisent lors de fêtes ou de rencontres. Elles donnent leur point de vue sur ce départ massif des jeunes. Elles se transforment en chroniqueuses. Leurs chants, malicieux, sont frappés d’une impressionnante sagesse. Ces femmes décrivent ce qu’elles voient avec une incroyable fidélité, critiquent, se moquent et conseillent aussi. Et se mettent dans la peau de ces jeunes et parlent de leurs craintes et de leurs angoisses.”

Un exemple de ces chants :


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Stéphane Chaudiron (14 juin 2022). La voix des femmes berbères. MémoMines. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rd2c


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search